Les bijoux sud amérindiens Mochica

Histoire | Marqué avec Laisser un commentaire

MochicaDeux expositions, l’une à Genève, l’autre à Barcelone, permettent au public européen de découvrir les bijoux sud amérindiens de la riche civilisation Mochica, également nommée Moché. Précédant les Incas et contemporaine des Mayas, cette brillante société s’est développée sur la côte nord du Pérou entre le premier et le huitième siècle de notre ère. Elle manifestait son faste par l’ampleur de ses temples, le luxe de ses palais aux fresques colorées et la production raffinée de ses tisserands, céramistes, metallurgistes, orfèvres, bijoutiers … Tous les objets exposés, à Barcelone comme à Genève, attestent de l’habileté de ces artisans du Pérou antique. N’ayant pas recours à l’écriture, les Mochica s’exprimaient essentiellement grâce à des représentations symboliques. Leurs principaux motifs représentaient des humains, des animaux et des êtres surnaturels ainsi que des scènes de combat, de sacrifice humain, de chasse et de danse. Loin d’être un reflet fidèle de la réalité, ces représentations étaient destinées à mettre en relation le milieu naturel et l’exercice du pouvoir.

Bijoux sud amérindiens

A gauche : Pectoral en or et chrysocolla avec motifs – Mochica, 100-800 après Jésus-Christ, A droite : Boucles d’oreilles en or représentant des serpents et différents symboles – 1100 – 1470, Chimú © Archives Museo Larco, CaixaForum Barcelona

Couronne en or

A gauche : Couronne en or représentant la tête d’un félin, le bec d’un oiseau et différents symboles – 1100 – 1470 après JC, Chimu, A droite : Parure Impériale en or composée d’une couronne avec quatre plumes, une paire de boucles d’oreilles, un collier et des épaulettes – Chimú, 1100 – 1470 à courant continu © Archivo Museo Larco, CaixaForum Barcelona

La civilisation précolombienne Mochica

Avec l’exposition El Arte Mochica del Antiguo Perú : Oro, Mitos y Rituales, la Fondation CaixaForum de Barcelone présente deux cents chefs-d’œuvre en provenance des collections du Musée Larco de Lima. Ces vases, ces bijoux et ces objets cérémoniels en métal précieux, ces textiles ornés de plumes, ces objets rituels en bois, pierre, coquillage, os … ne sont pas seulement un régal pour l’oeil.

Couronne amérique latine

A gauche : Couronne en or représentant la tête d’un jaguar et des oiseaux – Mochica, 100-800 après Jésus-Christ or, A droite : Couronne en or représentant un visage humain et des félins rampante – Mochica, 100-800 après JC © Archives Museo Larco, CaixaForum Barcelona

Anneau de nez

A gauche : Anneau de nez en or et turquoise représentant un personnage avec une corde – 100-800 après JC, Mochica, A droite : Anneau de nez en argent représentant un ancêtre divinisé – 1100 – 1470 après JC, Chimu © Archives Museo Larco, CaixaForum Barcelona

Ils permettent aussi au visiteur de découvrir comment les dirigeants Mochica exerçaient leur pouvoir, notamment en se parant des attributs d’animaux sacrés. Une grande partie de l’exposition catalane est consacrée à Ai Apaec, dieu créateur et héros mythologique.

Tombe amérique précolombienne

Vue de la tombe du Seigneur d’Ucupe – Moché Moyen, 5e siècle – Pérou, vallée de Zaña, Huaca el Pueblo Mochica © Photo MEG, S. Bourget, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Masque précolombien

A gauche : Masque 1 du Seigneur d’Ucupe en cuivre argenté, coquillage, résine – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima © Photo MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Vue en plongée du Niveau 11 de la tombe du Seigneur d’Ucupe – Mochica. Moché Moyen, 5e siècle – Pérou, vallée de Zaña, Huaca el Pueblo © Photo MEG, S. Bourget, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Des bijoux représentant des animaux sacrés ou êtres divins

A Genève, l’exposition Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien, offre au Musée ethnographique de la ville l’occasion de présenter de véritables trésors de céramique, d’or et d’argent. Prêtés par le Ministère de la Culture du Pérou, ils sont présentés pour la première fois au public.

Articulée autour du tombeau royal du Seigneur d’Ucupe, l’exposition permet de mieux comprendre comment les élites s’appropriaient les forces de la nature pour légitimer leur pouvoir. Elle comporte près de 300 pièces – objets métalliques de cuivre argenté et doré, bijoux d’or et d’argent, colliers constitués de plaques de coquillages marins et autres pièces de céramique – dont une centaine d’objets funéraires exhumés en 2008.

Perle de collier en or

A gauche : Ornement en or, argent, cuivre, de ceinture royale – Mochica. Moché Moyen, 6e-7e siècle – Pérou, côte nord, site de Sipán – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo, A droite : Perle de collier en or représentant une araignée sur sa toile – Moché Moyen, 5e-6e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Sipán, tombe 3 – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Bijou hibou

A gauche : Ornement nasal en or, résine représentant un hibou – Moché Moyen, 6e-7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Dos Cabezas, tombe 2 – Museo de Sitio de Chan Chan, Trujillo © Photo MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Ornement de couvre-chef en cuivre doré à effigie de renard – Phase IV, 6e-7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca de la Luna – Linden-Museum, Stuttgart © Photo Anatol Dreyer, Linden-Museum, Stuttgart, MEG

Les artistes mochica mettent en scène des cérémonies rituelles. Chacun des personnages y joue un rôle bien défini. Sur certains diadèmes et couronnes par exemple, les combats cérémoniels et les sacrifices humains sont présidés par un dirigeant qui porte les attributs de la triade “hibou, araignée, poulpe”. Il affiche ainsi sa qualité de prédateur qui capture ses proies vivantes et domine symboliquement à la fois le ciel, la terre et la mer.

Pour apaiser les dieux, il était nécessaire selon les Mochica de passer par le sacrifice humain dont les victimes étaient le plus souvent des adolescents, filles et garçons, et de jeunes guerriers.

Amérique latine précolombienne

A gauche : Ornement de ceinture en or, représentant un être à crocs avec sa victime – Moché Moyen, 6e/7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Sipán – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo, A droite : Perle de collier en or, argent, pierre, résine représentant une tête humaine – Moché Moyen, 6e-7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Sipán – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Pour symboliser leur pouvoir, les élites mochica étaient également représentées sous forme d’êtres surnaturels nommés «Êtres à crocs» parce qu’ils ont des crocs saillants.

Masque précolombien

A gauche : Masque funéraire en cuivre, cuivre doré, coquillage, résine, pierre – Moché Moyen, 6e-7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Dos Cabezas, tombe 2 – Museo de Sitio de Chan Chan, Trujillo © Photo MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima, MEG, A droite : Masque funéraire en cuivre avec le visage d’Ai Apaec – 100-800 courant continu, Moche © Archivo Museo Larco

Masque amérindien

A gauche : Masque funéraire en cuivre doré – 6e/7e siècle, phase IV, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca de la Luna – Linden-Museum, Stuttgart, A droite : Masque funéraire en cuivre doré – Phase IV, 6e/7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca de la Luna – Linden-Museum, Stuttgart © Photos Anatol Dreyer, Linden-Museum, Stuttgart, MEG

Les dirigeants, qui étaient déjà représentés sous cette forme mille ans auparavant, ont aussi de larges yeux orientés vers le haut et des arcades sourcilières proéminentes. Ces représentations renvoient aux notions d’ancien et de divin qui sont également associées au pouvoir.

Bijoux turquoise

Boucles d’oreilles en or, turquoise, lapis lazuli représentant un guerrier oiseau – 100-800 après JC, Mochica © Archives Museo Larco

Boucles d'oreilles or et turquoise

A gauche : Ornement d’oreille en or, turquoise, cuivre doré représentant un canard – 6e/7e siècle, Moché Moyen, Mochica – Pérou, côte nord, site de Sipán, tombe 1 – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo, A droite : Ornement d’oreille en or, turquoise représentant un guerrier – Moché Moyen, 6e/7e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Sipán, tombe 6 – Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima, MEG

Des animaux hybrides, auxquels on a ajouté un corps, des membres humains, sont aussi impliqués dans des scènes de combat, de course ou de sacrifice. Certains personnages, composés des parties de divers animaux, tiennent souvent un large couteau ou une tête humaine par les cheveux.

Civilisation précolombienne

A gauche : Masque avec mains et pieds métalliques en cuivre argenté (n°3). Effigie fixée au dos d’une tunique du Seigneur d’Ucupe – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Masque 1 du Seigneur d’Ucupe en cuivre argenté, coquillage, résine – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Collier tribus amérindiennes

A gauche : Pectoral du Seigneur d’Ucupe (n°1) en coquillages de cône et de spondyle – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Perle en argent, or, turquoise, coquillage du collier du Seigneur d’Ucupe (n°1) – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Couronne, diadème offrant une dualité symbolique

Concernant la tombe d’Ucupe, des dizaines d’objets ont été placés sur le corps du Seigneur selon un ordre précis. Ce principe dual renvoie à des rapports symboliques tels que ceux qui existent entre la vie et la mort, le divin et la royauté. La dualité symbolique est un des aspects fondamentaux de l’idéologie du pouvoir chez les Mochica.

Couronne amérique latine

En haut : Couronne en cuivre doré (n°7) portée par le Seigneur d’Ucupe dans son fardo funéraire – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima, En bas, A gauche : Ornement nasal en argent, turquoise, trouvé dans la main du Seigneur d’Ucupe – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Ornement nasal en argent, or, turquoise à thème guerrier et sacrificiel porté par le Seigneur d’Ucupe – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Elle apparait notamment sur les regalia. On remarque la dualité des métaux sur les couronnes exhumées du Fardo. Des animaux ou sujets mythiques sont réalisés dans des positions opposées ou convergentes sur six diadèmes. Ces jeux de doublement se retrouvent également sur trois ornements nasaux en argent.

Diadème

A gauche : Diadème en cuivre argenté du Seigneur d’Ucupe (n°9) – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima, A droite : Diadème en cuivre argenté du Seigneur d’Ucupe (n°5) – Moché Moyen A, 5e siècle, Mochica – Pérou, côte nord, site de Huaca el Pueblo – Ministerio de Cultura del Perú, Lima © Photos MEG, J. Watts, Ministerio de Cultura del Perú, Lima

Dans le fardo, on trouve neuf diadèmes en forme de “V” rectiligne, un diadème dont les branches s’inclinent vers l’extérieur en “V” recourbé , amalgame du symbole du hibou et de l’araignée et un autre en forme de croissant de forme hémisphérique qui serait un des marqueur de pouvoir les plus importants.

  • Exposition Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien – Musée d’ethnographie de Genève (MEG) – Boulevard Carl-Vogt 65-67 CH – 1205 Genève- Suisse – Du 1er novembre 2014 au 3 mai 2015
  • Exposition El Arte Mochica del Antiguo Perú : Oro, Mitos y Rituales – CaixaForum Barcelona – Av. Francesc Ferrer i Guàrdia, 6-8 – 08038 Barcelone – Espagne – Du 5 mars au 7 juin 2015 et CaixaForum Madrid – Paseo del Prado – 36, 28014 – Madrid – Espagne – A partir du 2 juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *