Les bijoux en jade jadéite

Matières | Marqué avec Laisser un commentaire

Bijoux jadeLe 7 avril Sotheby’s Hong Kong proposera lors de sa vente aux enchères Magnificent Jewels and jadéite des pièces de joaillerie en jadéite et notamment le prestigieux collier en perles de jade ayant appartenu à Barbara Hutton. Le jade est une gemme de couleur verte. Son nom vient de l’espagnol « piedra de ijada » qui signifie « pierre des reins » car à l’époque des conquêtes, les espagnols le portaient en talisman pour prévenir et guérir des maladies du foie et des reins. C’est en 1863, que le minéralogiste Alexis Damour distingue 2 minéraux : la jadéite et la néphrite (silicate de calcium et magnésium, variété d’amphibole).

Jade pierre

A gauche : Broche en jadéite et diamant, A droite : Broche « Papillon » en jadéite et diamant © Sotheby’s

Le jade jadéite

Cette variété de jade est composée de silicate de sodium et d’aluminium et appartient à la famille des pyroxènes. C’est la variété de jade la plus rare, la plus dure et la plus résistante. Elle peut être de couleur verte, violette, blanche, rose, brune, rouge, bleue, noire, orange ou jaune. Elle est légèrement fluorescente lorsqu’elle est très claire.

Bijoux jade jadéite

A gauche : Broche « florale » en jadéite et diamant, A droite : Boucles d’oreilles en jadéite et diamants © Sotheby’s

La variété la plus recherchée est le jade impérial, d’un vert émeraude intense dû au chrome. Il est ainsi nommé car autrefois réservé à l’Impératrice de Chine. Egalement très apprécié, la jadéite de couleur violette, indiquant la présence de manganèse.

Pierre de jade

A gauche : Broche « Fleur » en jadéite lavande, jadéite et diamant, A droite : Bague en jadéite lavande et diamant © Sotheby’s

Le gisement le plus important est celui de Birmanie (Myanmar), devant le Guatemala. Puis viennent ensuite le Japon, la Russie et les Etat-Unis.

Boucle d'oreille femme en jade

A gauche : Broche en jadéite et diamant, A droite : Boucles d’oreilles en jadéite et diamants © Sotheby’s

Un bijou jadéite exceptionnel

La pièce la plus prestigieuse de cette vente est sans aucun doute le collier en jade jadéite « Hutton – Mdivani ». Revenons sur l’histoire de ce collier de perles exceptionnel.

Collier jade

A gauche : Collier « Hutton-Mdivani » en perles de jade jadéite, rubis et diamants – Cartier © Sotheby’s, A gauche : Barbara Hutton portant son collier de perles de jade et le prince Alexis Mdivani au Metropolitan Opera à New York en 1933 © Sotheby’s, courtesy of the authors of 20th Century Jewelry & The Icons of Style

Cartier avait en sa possession 27 perles de jade jadéite, d’une magnifique couleur verte translucide, de très grande qualité. La taille était également exceptionnel avec un diamètre de 15,40 à 19,20 mm (au lieu des 5 à 10 mm habituel). Ces perles provenaient vraisemblablement de la cour impériale de Chine (fin de la période Qing), fin 19e ou début du 20e siècle.

Bijou jade Hutton Mdivani

Collier « Hutton-Mdivani » en perles de jade jadéite, rubis et diamants – Cartier © Sotheby’s

En 1933, le joaillier les utilise pour réaliser un collier haute joaillerie pour Barbara Hutton Woolworth, grande admiratrice de jade. Il rajoute un rubis et crée spécialement pour elle, un fermoir en diamant au design épuré et géométrique typique de la période Art Déco. Ce bijou lui fut offert à l’occasion de son mariage avec le prince russe Mdivani. Par la suite, l’héritière le porta souvent en public. Après son divorce, il resta ensuite dans la famille Mdivani jusqu’en 1988, date à laquelle il est vendu une première fois aux enchères.

Broche bijoux jade

A gauche : Broche « Arbre » en jade jadéite et diamant, A droite : Broche « Oiseaux en cage » en jade jadéite, rubis et diamants © Sotheby’s

Une joaillerie de grande qualité

D’autres beaux bijoux en jadéite sont proposés également à la vente. Un bracelet en jadéite ovale. D’une belle épaisseur et un beau polissage, translucide et une belle teinte verte.

Bracelet jade

A gauche : Bracelet en jadéite, A droite : Pendentif « Guan Yin » en jadéite et diamant © Sotheby’s

Un pendentif  « Guan Yin » en jadéite et diamant. Il représente la « Déesse de la Miséricorde », symbole de compassion, paix, pureté et protection.

Joaillerie jade

A gauche : Broche « Clown » en jadéite multicolore, perles de culture, A droite : Broche « Singe » en jadéite multicolore © Sotheby’s

Un collier en diamant et une paire de boucles d’oreilles avec cabochons en jadéite d’un beau vert émeraude.

Bijoux en jade

A gauche : Pendentif Boudha en jadéite glacé, jadéite et diamant, A droite : Boucles d’oreilles en jadéite et diamant © Sotheby’s

Pierre verte, histoire et symbole

Les chinois ont toujours vénéré le jade, symbole de toutes les vertus morales. De tous temps, ils utilisèrent le jade pour fabriquer des bijoux. C’est sous la dynastie Qing (1644-1911) que la production de jade fut la plus importante. Au 18ème siècle, l’empereur chinois Qianlong découvre en Birmanie la jadéite et l’importe en Chine. Les bijoux en jadéite et notamment les colliers en perles seront réservés aux empereurs Qing, à la cour impériale, aux hauts fonctionnaires et à la classe dirigeante.

Les Olmèques, les Mayas et les Aztèques utilisèrent la jadéite pour faire des pendentifs et autres bijoux ou sculpture. Pour ces civilisations, le jade était plus précieux que l’or. L’arrivée des conquistadors espagnols donna un coup d’arrêt à cette production.

En occident, cette gemme fut très utilisée par les joailliers pendant la période Art déco.

  • Vente aux enchères Magnificent jewels and jadeite – Sotheby’s Hong Kong
  • 7 avril 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *