Bijoux et trésor de Toutankhamon

Histoire | Marqué avec Laisser un commentaire

Exposition ToutankhamonL’exposition Toutankhamon, son tombeau et ses trésors qui se tient à l’espace « Paris expo » nous fait découvrir la tombe d’un pharaon qui, il y a plus de trois millénaires, fut intronisé à l’âge de huit ans et mourut dix ans plus tard ! Dans une mise en scène très cinématographique, le visiteur peut voir le tombeau tel qu’il fut mise à jour en 1922 par l’égyptologue britannique Howard Carter et Lord Carnarvon. Outre le masque funéraire en or et les cercueils, elle comporte de nombreux bijoux. Pour des raisons de conservation, les trésors égyptiens ne voyagent plus. Tous les objets exposés à Paris sont des répliques, réalisées à l’échelle par les membres de l’Ecole des Beaux arts du Caire. Ces artisans, qui ont travaillé d’après les notes et photos de l’expédition, ont été conseillés par d’éminents égyptologues.

Tombeau Toutankhamon

Reproduction de l’antichambre © DR

L’or de Toutankhamon

A l’aune du poids d’or qu’ils contiennent, le cercueil intérieur et le masque funéraire sont les éléments les plus spectaculaires du trésor de Toutankhamon.

L’or était considéré par les Egyptiens comme la « chair des dieux ».

Sarcophage Toutankhamon

En haut, à gauche : Reproduction des bandes en or placées au dessus des bandelettes de lin de la momie dans le cercueil intérieur. L’original est en or et verre, A droite : Reproduction du cercueil intérieur. L’original est en or, incrustations de pâte de verre et de gemmes, En bas, à gauche : Reproduction du couvercle du cercueil intérieur. L’original est en or avec incrustations de pâte de verre et gemmes, A droite : Reproduction du cercueil intérieur. L’original est en or, incrustations de pâte de verre et de gemmes © Photos Notes Précieuses

Presque entièrement constitué d’or pur, le cercueil intérieur pèse 110 kg. Il contient la momie, recouverte d’un masque, enveloppée de bandelettes et de bandes en or et verre coloré.

Masque Toutankhamon

A gauche et à droite : Reproduction du masque funéraire. L’original est en or massif et incrustations de pâte de verre et pierres semi-précieuses © Photos Notes Précieuses

Le masque de Toutankhamon

Le masque de 11kg d’or pur, placé sur la tête de la momie, est la vision idéalisée du pharaon et constitue son visage de substitution éternel.

  • Le némès, strié de bandes de verre bleu imitant le lapis-lazuli comporte deux emblèmes divins : la tête de vautour et le cobra (l’uraeus), tous deux en or, pierres semi-précieuses et verres colorés.
  • Les yeux sont en quartz incrusté d’obsidienne. Fard et paupières sont en verre bleu et la barbe divine, tressée et recourbée, est en or incrusté de verre.
  • Les oreilles sont percées pour pouvoir porter des bijoux.
  • Le large collier, un gorgerin à têtes de faucons sert à couvrir le torse de la momie.
  • Au dos, figure un texte tiré du Livre des morts qui met en relation les organes du défunt avec les dieux.
Toutankhamon

A gauche : Tête de la momie de Toutankhamon © Ben Curtis, AP, A droite : Visage reconstitué de Toutankhamon grâce à la tomodensitométrie réalisé par des chercheurs français, américains et égyptiens © Elisabeth Daynes, National Geographic Society © Photos Notes Précieuses

Les bijoux précieux du pharaon

Outre le masque de Toutankhamon, aujourd’hui universellement connu, de nombreux bijoux ont été exhumés par Carter.

Carter Toutankhamon

A gauche : Dessin original d’Howard Carter représentant les bijoux situés sur les avants bras de Toutankhamon,  Au centre et à droite : Dessins originaux d’Howard Carter représentant la distribution des colliers, pectoraux et amulettes sur la momie © Howard Carter, Griffith Institute, Oxford © Photos Notes Précieuses

Il se trouvaient dans des coffres et sous les bandelettes de tissu de la momie : pendentifs, pectoraux et colliers sur le torse ; bracelets sur les avants bras ; bagues sceaux sur les mains ; parures sur les jambes…

L'égypte des pharaons

A gauche : Dessins originaux d’Howard Carter représentant la distribution des colliers, pectoraux et amulettes sur la momie, A droite : Dessin original réalisé par Howard Carter de 5 amulettes (Thot, tête de serpent, Horus, Anubis et papyrus) © Howard Carter, Griffith Institute, Oxford © Photos Notes Précieuses

Des amulettes étaient réparties de part et d’autres du corps, essentiellement au niveau du cou, selon les prescriptions du Livre des morts pour protéger chaque partie ou organe du corps.

Amulettes égyptiennes

A gauche : Reproduction d’une amulette en forme de pilier djed retrouvé autour du cou de la momie. Associé à Osiris, le dieu des morts, il est synonyme de stabilité et de pérénnité. L’original est en or et faïence, Au centre : Reproduction du pectoral en forme d’oeil Oudjat retrouvé autour du cou de la momie. L’original est en or, pierres semi précieuses et verre, A droite : Reproduction d’une amulette en forme de cobra. L’original est en or laminé ciselé, En bas, à gauche : Reproduction d’une amulette Uraeus ailé à tête humaine. L’original est en or, A droite : Reproduction d’une amulette en forme de double cobra retrouvé autour du cou de la momie. L’original est en or laminé ciselé © Photos Notes Précieuses

Si plus de la moitié des bijoux du tombeau de la Vallée des Rois ont été pillés dès l’Egypte

Scarabée égyptien

A gauche : Reproduction du pectoral scarabée. L’original est en or, pierres semi précieuses et verre, A droite : Reproduction du pectoral faucon. L’original est en or, pierres semi précieuses et verre © Photos Notes Précieuses

ancienne, il n’en demeure pas moins que ceux qui ont été préservés jusqu’au XXème siècle sont d’une grande qualité.

Tombe Toutankhamon

A gauche : Reproduction du pectoral « du couronnement ». L’original est en or, verre, quartz et calcite, A droite : Reproduction du pectoral à la lune et au scarabée. L’original est en or, argent, pierres semi précieuses et verre © Photos Notes Précieuses

Ils comportent des matières précieuses – or, pierres semi précieuses, verre et faïence égyptienne – et sont de bonne facture.

Bijoux antiques

A gauche : Reproduction de boucle d’oreille utilisant la technique de granulation. L’original est en or et verre, A droite : Reproduction d’une boîte à cosmétique en forme de 2 cartouches accolés. L’original est en or, argent, pierres semi précieuses et verre  © Photos Notes Précieuses

On trouve par exemple des boucles d’oreilles en or fabriquées selon la technique de la granulation ou un pectoral – le pectoral au scarabée – en verre rare provenant du désert lybique.

Bijoux anciens

A gauche : Reproduction du pectoral à la lune porté du vivant de Toutankhamon. Il symbolise le voyage de la barque lunaire sur les eaux du monde inférieur. L’original est en or, électrum, pierres semi précieuses et faïence, A droite : Reproduction du bracelet au scarabée porté par Toutankhamon enfant. L’original est en lapis lazuli, or, incrutations de quartz, turquoise et cornaline © Photos Notes Précieuses

On découvre aussi des parures que le pharaon portait de son vivant :

  • ainsi le pectoral à la lune en or, pierres semi précieuses et faïence ou
  • le bracelet au scarabée en lapis lazuli et or avec incrustations de quartz turquoise et cornaline porté étant enfant.
Egypte antique

A gauche : Reproduction du collier funéraire au vautour et au cobra retrouvé sur le cou de la momie. Les originaux sont en or laminé, A droite : Reproduction des doigtiers pour mains et pieds et sandales en or retrouvés sur la momie. Les originaux sont en or laminé © Photos Notes Précieuses

D’autres bijoux, manifestement trop fragiles pour un usage quotidien, ont été fabriqués spécialement pour les funérailles du pharaon :

  • On peut ainsi admirer des colliers en or laminé ou
  • des doigtiers en or laminé fabriqués sur mesure et servant à protéger les extrémités du défunt.

Certaines pièces provenant d’Akhénaton ont été retravaillés pour Toutankhamon.

Bijoux Egypte antique

Reproduction du collier funéraire en forme de cobra aux ailes déployées, représentant la déesse Ouadjyt, protectrice de la Basse Egypte. L’original est en or laminé @ Photo Notes Précieuses

Les symboles

Les bijoux trouvés dans la tombe de Toutankhamon sont le plus souvent ornés de motifs mythologiques complexes à valeur symbolique :

Bijou égyptien

Reproduction du collier funéraire en forme de faucon trouvé sur la momie. L’original est en or laminé © Photo Notes Précieuses

  • La plupart représentent un faucon. Signe de protection, cet animal promet immortalité et force de vie.
  • Le cobra dressé, l’uraeus, est quant à lui le symbole de la royauté égyptienne. Il confère à celui qui porte son image, les pouvoirs de cet animal agressif dont la morsure est mortelle.
Bijoux égyptiens

Reproduction du collier au vautour et au cobra retrouvé sur la momie. L’original est en or et pierres semi précieuses © Photo Notes Précieuses

  • Les animaux représentent aussi la partition géographique de l’Egypte. Un collier en or, alliant le vautour (la déesse Nekhbet) – animal emblématique de la Haute Egypte – et le cobra (la déesse Ouadjyt) – animal de la Basse Egypte -, symbolise l’unification des régions du delta et de la vallée du Nil. En tant que garant de cette unité, le roi égyptien porte les déesses sur sa couronne, sa perruque, sa coiffe et son diadème.
Tombeau du pharaon Toutankhamon

Reproduction d’une frise du tombeau de Toutankhamon © Photo Notes Précieuses

Des pouvoirs de droit divin

Certains bijoux ont été portés du vivant de Toutankhamon tel un pectoral en or, verre, quartz et calcite fabriqué à l’occasion de son couronnement.

Trône de Toutankhamon

A gauche : Reproduction du trône de Toutankhamon. L’original est en bois doré à la feuille, incrusté d’argent, d’albâtre veiné rouge, de verre, et de pierres semi précieuses © DR, A droite : Reproduction du cercueil intermédiaire. L’original est en bois doré, incrustations de pâte de verre et de gemmes © Photo Notes Précieuses

Lors du couronnement, le pharaon reçoit des dieux, couronnes en or, trône en or et pierres fines, sceptres lui conférant des pouvoirs uniques pour mener à bien son règne divin.

Le trésor de Toutankhamon

A gauche : Reproduction du collier avec un pendentif de figurine royale. L’original est en or, A droite : Reproduction du diadème retrouvé sur la momie de Toutankhamon. L’original est en or, pierres semi précieuses, faïence et verre © Photos Notes Précieuses

Carter découvrit quelques fouets et crosses, un diadème et un pendentif en or, où Toutankhamon est représenté accroupi portant une couronne bleue et brandissant une crosse et un fouet … L’habit de feuilles d’or imitant un plumage souligne la nature divine du roi.

  • Exposition Toutankhamon, son tombeau et ses trésors – Paris-expo, pavillon 8 – 1, place de la Porte de Versailles – 75015 Paris
  • Du 12 mai au 1er septembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *