Le diamant de Marie de Médicis

Histoire | Marqué avec Laisser un commentaire

DiamantsLors de sa vente aux enchères Haute joaillerie et de bijoux de provenance aristocratique du 15 mai prochain, Sotheby’s Genève proposera le Beau Sancy, un diamant historique ayant appartenu aux joyaux de la Couronne de France puis à la Maison d’Orange et aux familles royales d’Angleterre et de Prusse. Ce diamant exceptionnel est estimé entre 2 et 4 millions de dollars.

Le Beau Sancy, un diamant provenant d’Inde

Ce diamant taille poire double rose de 34,98 carats provient des mines de Golconde du centre de l’Inde (comme le Hope, le Koh-i-Noor et le Regent).

Diamant Beau Sancy

Diamant de 34,98 carats Beau Sancy © Sotheby’s

Une pierre précieuse de Marie de Médicis

Propriétaire de la pierre depuis la seconde moitié du XVIème siècle, Nicolas de Harlay, seigneur de Sancy (1546-1629) la vend en 1604 à Henry IV, roi de France après avoir vendu une pierre précieuse plus importante, un diamant de 55,23 carats, le Sancy ou Grand Sancy, au roi d’Angleterre, Jacques I Stuart.

Le roi Henry IV l’offre à Marie de Médicis, son épouse, passionnée de bijoux et de pierres précieuses. Cette gemme devient le plus gros diamant de sa collection et orne sa couronne lors de son sacre, le 13 mai 1610.

Quelques années après la mort du roi, Marie de Médicis s’exile aux Pays-Bas et y vend sa pierre précieuse.

Bijoux royaux

Diamant Beau Sancy © Sotheby’s

Puis appartenant aux bijoux royaux des Pays Bas, Angleterre et Prusse

En 1640, le Prince Frédéric-Henri d’Orange-Nassau (1584-1647) entre en possession du diamant pour l’utiliser à des fins politiques pour marier son fils Guillaume (1626-1650), futur Guillaume II d’Orange-Nassau, avec Marie Stuart (1631-1660), fille de Charles I d’Angleterre et de Henriette-Marie de France.

Le diamant entre ainsi dans la collection des joyaux de la cour d’Angleterre lorsque le couple monte sur le trône en 1689. A leur mort, en l’absence d’héritiers, le Beau Sancy rejoint la Maison d’Orange-Nassau.

En 1702, Frédéric I, premier roi de Prusse, acquiert la pierre. Il choisit d’en faire l’ornement principal de la nouvelle couronne de Prusse et l’associe à l’Ordre de l’Aigle Noir, premier ordre du royaume. Etant la plus grande pierre précieuse de la Maison royale de Prusse, le diamant est transmis de génération en génération et porté lors d’événements royaux importants.

  • Vente aux enchères Haute joaillerie et bijoux de provenance aristocratiques – Sotheby’s Genève – Hôtel Beau-Rivage – 13, quai du Mont-Blanc – 1205 Genève – Du 14 au 15 mai 2012
  • Exposition publique Rome 19 avril 2012, Paris 24 et 25 avril 2012, Londres 27 avril et 29/1er mai 2012, Zurich 2/3 mai 2012, Genève 11/15 mai 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *