Joaillerie, pierres précieuses et gemmes à Greenwich Connecticut

Matières | Marqué avec Laisser un commentaire

Exposition-bijouxA travers l’exposition « Bijoux : The Origins and Impact of Jewelry« , le Musée de Bruce, à Greenwich, Connecticut, nous propose une vision encyclopédique du bijou. Il est présenté sous tous ses aspects : esthétique, anthropologique et scientifique. On peut admirer de superbes pièces de joaillerie, bracelets, bagues ou colliers… On peut aussi apprécier la beauté naturelle de minéraux, de pierres précieuses et autres matériaux à partir desquels des artistes élaboreront une variété infinie de bijoux et de parures. S’il révèle l’attraction universelle vers ce qui brille, le bijou est aussi la célébration de la nature humaine et de sa capacité d’adaptation.

Rubis-opale

A gauche : Rubis (corundum) – Myanmar, Birmanie – Collection de minéraux de Marc P. Weill, A droite : Opale – Lightening Ridge, Australie – Collection de minéraux de Marc P. Weill © Photos FMI-Elliott, 2011

Que nous révèle le bijou ?

Pour le visiteur, cette exposition sur l’origine du bijou et sa place dans le monde est une incitation permanente à la réflexion. Dans toutes les civilisations, le bijou communique une multitude d’informations sur celui qui le porte : son statut social, son niveau de richesse, son rang dans la société… On peut savoir aussi, selon les pays, s’il est ou non marié, s’il a des enfants… Dans les cultures occidentales actuelles, le bijou donne toujours une information sur le sens esthétique de celui ou celle qui le porte et sur son goût personnel pour se vêtir et se parer. D’une certaine manière également, le bijou est une trace de l’histoire du monde : il montre combien la Terre, les cultures humaines, et la technologie ont évolué.

Collier-agate

A gauche : Collier « Hiver Ku Hai » en turquoises, diamants, agate dendrite et or – JiGisha Chawla Adlakha © Courtesy of Paarijat, house of Indus, Raj Nagar, Ghaziabad, Inde, A droite : Collier en perles de Tahiti, or 18 carats, aqua, péridot, tanzanite, tourmaline rose – Marya Dabrowski – Don de Betteridge Jewelers, courtesy of private collector © Photo Betteridge Jewelers

Histoire du bijou : De la gemme au zirconium

L’histoire de la parure s’étend sur des milliers d’années. Depuis que l’être humain est sur terre, il s’est non seulement vêtu, mais a également cherché à paraître. Pour ce faire, il a utilisé aussi bien les dents de requin que les diamants ou les tatouages. A l’ère du « développement durable », les créateurs de bijoux renouent avec des matériaux oubliés depuis longtemps et remettent au goût du jour des techniques ancestrales. A l’opposé, certains font appel à des technologies de pointe, notamment pour créer de nouveaux matériaux tels le CZ (Cubic Zirconium) par exemple. Cette pierre de synthèse, fabriquée en laboratoire, imite le diamant. Toutes ces avancées nous conduisent à réviser notre perception des rapports entre l’art et la science. De l’os d’animal aux matériaux les plus sophistiqués, en passant par les fossiles, les bijoux témoignent tous de l’ingéniosité des artistes.

  • Exposition Bijoux : The origins and impact of jewelry – Bruce Museum – 1 museum drive – Greenwich, Connecticut – Etats-Unis
  • Du 16 juillet 2011 au 11 mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *