Accessoires de luxe, raffinement et création : l’influence de l’Orient sur l’Occident

Expositions | Laisser un commentaire

Porte Villa Empain

Jusqu’au 31 octobre 2010, la Villa Empain à Bruxelles présente : « Itinéraires de l’élégance entre l’Orient et l’Occident ». Cette exposition offre au visiteur un voyage de rêve : de Venise aux confins de la Corée et du Japon. Il est par là même en mesure d’apprécier les multiples enrichissements qui existent dans bien des domaines entre l’Occident et l’Orient. Privilégiant une approche transversale, cet itinéraire traverse les époques, les différentes modes d’expression et les cultures. L’exposition réunit de nombreuses œuvres et objets provenant de différentes collections publiques et privées internationales.

Broche Art nouveau et sculpture Othoniel

A gauche : Broche art nouveau en émail, or blanc, or jaune, turquoise, diamants, rehaussée de 7 plumes , Boghossian Collection, A droite : Sculpture réalisée pour la Villa Empain en verre de Murano soufflé, feuilles d’or – Jean-Michel Othoniel, 2010 Photo Frank Christen

Luxe et raffinement

Si Louis XIV et son Ministre des Finances Colbert ont installé pour plusieurs siècles l’hégémonie occidentale de l’économie du luxe, on ne peut oublier les acquis antérieurs.

Depuis l’Antiquité, l’élégance a largement été transmise à l’Occident par les cultures orientales, notamment grâce aux routes des épices et de la soie. Au fil du temps, cet apport a influencé les goûts, les comportements, le désir de raffinement et la capacité créatrice des cultures européennes.

Très tôt le raffinement en Islam a constitué un idéal pour un groupe social privilégié. Aussi bien les femmes que les hommes raffolent des parures et bijoux et plus généralement tout ce qui brille. On voue une véritable vénération aux gemmes pour leur vivacité et leur beauté intrinsèque. De plus le bijou, avec souvent sa composante or, est quasi universellement un symbole de puissance et de pouvoir.

Collier de Patiala et costume de ballet

A gauche : Le collier de Patiala de Sir Yadavindra Singh, Maharadjah de Patiala, est un collier de parade en diamants et platine créé par Cartier pour son père Sir Bhupindar Singh en 1928 – Archives Cartier © Cartier, A droite : Projet de costume pour le ballet La Légende de Joseph, interprété par les ballets russes de Diaghilev en 1914 – Léon Bakst © Fonds Alban Chambon, Collection Archives d’Architecture Moderne

Les bijoux orientaux et occidentaux

En nous faisant parcourir les routes de la soie et des épices, l’exposition de la Villa Empain nous montre tout ce que notre univers artistique doit aux contrées lointaines et nous permet symboliquement de humer les parfums de l’Orient.

Une place importante est consacrée à Venise, « porte de l’Orient » car grâce aux échanges commerciaux, la Cité des Doges bénéficiait d’une situation privilégiée pour assimiler la culture et les techniques raffinées de l’Orient : Tissage de la soie, travail des métaux précieux et soufflage du verre. Il faut attendre le XIVe siècle pour enregistrer les premières créations originales vénitiennes.

On peut admirer également :

Une part de l’exposition est consacrée à « l’Orientalisme« , c’est à dire l’influence de l’Orient sur les créateurs occidentaux, de l’Art Nouveau et de l’Art Déco, à travers des peintures, sculptures, stylisme, bijoux, arts décoratifs et design.

Différents créateurs (stylisme, photographies, arts plastiques, musique) contemporains sont présents.

Villa Empain différentes vues

A gauche : Hall d’entrée restauré de la Villa Empain © Photo : Georges De Kinder, A droite : Cliché d’époque de la Villa Empain © DR, Photo : Rechten Voorbehouden

Qu’est-ce alors que l’élégance ? L’exposition donne implicitement un embryon de réponse : c’est une façon d’être au monde et aux autres. C’est aussi une manière d’accueillir l’autre chez soi, en hôte précieux.

La Villa Empain n’est-elle pas alors l’endroit rêvé pour accueillir une telle exposition ? Cette maison des rêves de jeunesse de Louis Empain, un des principaux mécènes belges, a été donnée à l’Etat en 1937. Ce magnifique bâtiment Art déco, a été restauré pour devenir, à l’initiative de la Fondation Boghossian, Centre d’Art et de Dialogue entre les Cultures d’Orient et d’Occident.

  • Exposition Itinéraires de l’élégance, entre l’Orient et l’Occident – Centre d’Art et de Dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident – Villa Empain – 67, avenue Franklin Roosevelt – 1050 Bruxelles – Belgique
  • Du 23 avril au 31 octobre 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>