Bijoux et parures en fer au musée Le Secq des Tournelles

Matières | Marqué avec Un commentaire

midi museesPasser une heure au musée pour mieux comprendre l’art, mais aussi la technique, l’histoire et la culture d’une époque. C’est l’objectif des conférences initiées par l’Association des Amis des Musées de la Ville de Rouen. Nous avons retenu plus particulièrement celles consacrées aux bijoux en fer. La conférencière Anne Cuvelier donne rendez-vous aux amateurs de bijoux les 25 et 27 février prochains puis, dans le cadre de Midi-Musées des Musées de la Ville de Rouen, les 6, 7, 20 et 21 mai. Ces rencontres se tiennent dans un lieu magique : le musée Le Secq des Tournelles.

La ferronnerie d’art

Installé dans l’église St Laurent – édifice gothique flamboyant du XVIème siècle – le musée Le Secq des Tournelles présente une collection unique au monde d’art du fer : enseignes, heurtoirs, clés serrures, outils, accessoires de couture … et bijoux.

L’idée en revient au peintre et photographe Jean-Louis-Henri Le Secq Destournelles (1818-1882) qui a voulu célébrer les ressources infinies de ce métal. Son fils a prolongé sa collection et en a fait don à la ville de Rouen.

Aujourd’hui, 6000 objets sont présentés en permanence. Ils couvrent une période qui va des Gallo Romains au XXème siècle, avec une prédilection pour les XVIIème et XVIIIème siècles. Parmi eux, de nombreux bijoux car la bijouterie en fer existe depuis fort longtemps.

Des bijoux en métal

Les participants aux conférences sont donc invités à découvrir les différentes formes revêtues par cette bijouterie et se familiariser avec les techniques employées.

Ils s’arrêteront par exemple à la vitrine des bijoux en acier poli dont la technique s’est développée en France à partir de 1776. Il est vrai qu’elle attire le regard par l’éclat des pièces présentées ; des pièces qui valent cher car le travail est long pour aboutir à cet aspect « canon de fusil » si caractéristique.

Collier en fer

Collier en fonte de Berlin © Musées de la Ville de Rouen, C. Lancien et C. Loisel

La fonte de Berlin

La fonte de Berlin mérite aussi un « arrêt sur image ». La reine Louise de Prusse lança la mode de ces bijoux en alliage de fer et de carbone dont elle prisait particulièrement « l’aspect dentelle ».

Mais cette technique est surtout célèbre aujourd’hui par l’acte patriotique qu’elle symbolise. En 1813, pour soutenir l’effort de guerre contre Napoléon, l’Empereur d’Allemagne demanda à ses sujets d’échanger leurs bijoux en or contre des parures en fonte. Vainqueur, Napoléon saisit les moules ayant servi à la fabrication de ces bijoux pour en faire des répliques et lancer une production en France.

Les bijoux en fonte de Berlin furent à la mode en France dans les années 1840. Ils ont longtemps aussi servi de bijoux de deuil.

Les techniques et fonctions du bijou

D’autres techniques seront également abordées telles le fer trempé, le fer repoussé, les bijoux ciselés …

L’initiation consiste aussi en des explications sur la fonction de certaines pièces – par exemple des boucles de ceintures – ou la présentation de bijoux originaux.

Bijou montre

Châtelaine © Musées de la Ville de Rouen, C. Lancien et C. Loisel

Qu’est-ce qu’une Châtelaine ?

Savez-vous par exemple ce qu’est une Châtelaine ? Très en vogue à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle, cette parure, pour homme ou pour femme, se portait à la ceinture. Une montre y était suspendue en même temps que des breloques et « gris-gris » en matières précieuses ou plus communes.

D’autres explications seront fournies concernant des diadèmes ou des boucles d’oreilles : sur l’origine du bijou, le contexte historique, sa fonction sociale et la mode.

On parlera beaucoup aussi des mœurs et des habitudes de nos arrières grand mères et en particulier du carnet de bal, très prisé à la fin du XVIIIème et au début XIXème siècle. Vaste programme…

  • Musée Le Secq des Tournelles – Rue Jacques Villon – 76000 Rouen
  • Conférence Les bijoux – Une heure au musée, Association des Amis des musées de la ville de Rouen – Jeudi 25 et samedi 27 février 2010 à 14h15 et 16h
  • Conférence Objets de parure et bijoux en fer : châtelaines, colliers … – Midi Musées, Service des publics, Musées de la ville de Rouen – 6, 7, 20 et 21 mai 2010 à 12h30

Une réponse à Bijoux et parures en fer au musée Le Secq des Tournelles

  1. France dit :

    Ce collier fait rever .
    La chatelaine et sa miniature dans le medaillon est une merveille
    Ces bijoux de simplicité sont un fantastique temoignage du savoir de France .
    C’est cela que l’on doit reapprendre …..
    Musée des Tournelles obligatoire et expositions a travers la France des collections serait formidable quand on habite a l’autre bout de la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *